Le team vient juste de rentrer du Lac de l’Eau d’Heure en Belgique où se déroulait ce week-end le « Jet Ribe European Jetski Championship », le Championnat d’Europe de vitesse et d’endurance.

Cette manche était essentielle puisque c’est la première de la « Triple couronne » des Jet Ski World Series, le Championnat du Monde IJSBA de vitesse et d’endurance. Le but est de sacrer le meilleur pilote de jet-ski au monde dans chacune des différentes catégories représentées (Ski GP, Run GP, Endurance, Freestyle et Sport open). Deux autres courses mythiques font ainsi partie de ce championnat : les World finals à Lake Havasu du 7 au 13 octobre, et la Jet Ski World Cup, « la King’s Cup » qui fait office de finale en Thaïlande du 3 au 7 décembre.

Pour cette première manche, les résultats du team sont positifs :

La victoire de Jean Bruno Pastorello en endurance

Le format de course proposé marque un retour aux courses d’endurance plus rythmées, avec une durée de 35 min et où les pilotes évoluent dans un circuit de bouées simplifié par rapport à une course de vitesse. Ce type de course est apprécié par le public qui peut voir les pilotes évoluer sous leurs yeux, ce qui n’est pas souvent le cas en endurance.

Laurent LAGARDE et Thomas MONTAGNON, les mécaniciens du team, ont beaucoup travaillé sur le nouveau moteur de l’Ultra de Jean Bruno depuis les 300 miles d’Havasu en février dernier en préparation de cette course. Le but était de gagner en puissance et en fiabilité, et avec les résultats obtenus ce week-end, cela semble être chose faite.

Jean Bruno prend d’excellents départ lors des trois manches, la puissance du jet lui permettant directement de creuser l’écart avec ses concurrents. Même s’ils reprennent du terrain progressivement, il parvient à rester en tête. Les machines sont mises à rudes épreuve, beaucoup de casses sont à dénombrer parmi les participants tout au long du weekend (ils ne sont plus que 7 sur 12 concurrents à prendre le départ le dimanche.)

Concernant Jean-Bruno, le jet fonctionne donc très bien lors des trois manches et il termine en tête de cette première étape des Jet Ski World Series en ayant mené d’une main de maître sa machine tout au long du week-end.

Il reste malgré tout beaucoup de travail pour reproduire cette performance, et beaucoup de monde sera présent aux prochaines manches à Havasu et en Thaïlande ce qui rend ce challenge d’autant plus difficile.

Une seconde place prometteuse pour Raphael Maurin

Pour Raphael Maurin cette course est également un enjeu important : il remet en jeu son titre de Champion du monde obtenu l’année dernière en Thaïlande.

Après s’être préparé physiquement tout l’hiver et en ayant élaboré une machine spécifique pour prendre part au P1 Jet Cross Tour, le M1 Kawasaki, il se lance à l’assaut d’un nouveau titre mondial.

Il participe à la première manche avec le M1, mais constate des petits problèmes mécaniques qui l’empêchent de donner toute la puissance nécessaire à la machine pour reprendre la main sur le premier, Quentin BOSSCHE. Il se rapproche de lui sans toutefois parvenir à le dépasser.

Il repasse sur le SX-R pour la seconde manche, mais rencontre également des problèmes mécaniques. Il part 3 ème, et à parvient tant bien que mal à dépasser le deuxième, Jérémy PORET, sans pour autant parvenir à passer devant BOSSCHE. Même s’il est plus offensif, le jet n’a pas assez de puissance en sortie de virage pour parvenir à inquiéter le premier.

Les deux manches du dimanche se soldent également par une seconde place, le classant second au général du week-end. C’est un bon résultat, mais qui ne lui suffit pas : il va devoir encore travailler au réglage de son jet afin de trouver le juste équilibre entre maniabilité et puissance pour parvenir à rester dans la tête de course et monter sur la première marche du podium.

les premiers pas d’Hugo Pastorello au niveau européen

Pour sa part, Hugo Pastorello évolue pour la première fois en catégorie stock, « Expert ski limited » ( machine non modifiée) au niveau européen.

Malgré de bons départs, le jet pêche un peu par manque de vitesse et Hugo peine également à trouver son rythme.

La deuxième manche (le samedi) est la plus compliquée, mais il parvient à revenir à l’attaque pour la dernière et troisième manche du dimanche.

Il finit donc 7ème au général de ce week end avec des résultats assez réguliers (8 ème aux deux premières manches, puis 6 ème à la dernière).

Globalement, cette première étape des Jet Ski World Series est positive pour le team : des points ont été marqués, et ils seront cruciaux pour faire face aux pilotes (certainement encore plus nombreux) présents sur la grille de départ aux Etats Unis et en Thaïlande.

Avant cette prochaine étape, Raphael sera présent au P1 Jet Cross Tour à Vichy les 20 et 21 juillet et l’ensemble du team participera au Championnat de France de vitesse à Moissac (82) les 30 et 31 août prochains.

Suivront ensuite la deuxième et dernière étape du Jet Raid à Murcia (Espagne) du 23 au 27 octobre et la finale du Championnat du Monde d’endurance IJSBA à Agadir du 14 au 17 novembre 2019.

Merci à Laurent et Thomas pour tout le travail fourni sur les jets tout au long de l’année, à Eric pour son soutien et à Pascal de nous avoir suivi tout au long du week end 👍

Merci à tous nos partenaires de continuer à nous suivre et nous encourager: Kawasaki France Officiel, ISUZU France, Crosscall, SN Thomas & Danizan MP, Bud racing, Ride House, Elf, Intérieur Sport, JET School MURET, Go Fast us, Le Groupe Deboussac, Ninety-Eight designs, l’Astragale.

Catégories : Compétition

Pastorellocompetition

14 fois Champion du monde. Team Officiel Kawasaki.